Italie : découvertes de statues de bronze magnifiquement préservées

Accueil Voyage Italie : découvertes de statues de bronze magnifiquement préservées

Ce mardi 8 novembre 2022 restera à coup sûr dans l’histoire de l’archéologie italienne. En effet, plusieurs archéologues italiens ont annoncé la découverte de 24 statues en bronze de plus de 2 000 ans. Ces statues antiques, magnifiquement préservées, ont été retrouvées dans la région de Toscane, ou plus exactement dans les boues d’un ancien site thermal, qui était sacré durant l’Antiquité. En Italie, cette trouvaille archéologique est la plus symbolique depuis plus d’un demi-siècle.

Une découverte historique sans précédente

Dans la foulée de la découverte de ces statues, Jacopo Tabolli, un spécialiste de l’ère étrusque et pilote du projet, a déclaré qu’il s’agit d’une découverte exceptionnelle sans précédente. Selon le spécialiste et le ministère italien de la Culture, ces sculptures représentent des divinités adulées au sanctuaire de la ville de San Casciano dei Bagni. Cette ville est située à environ 140 km au sud de Florence. Jacopo Tabolli a notamment réussi à identifier quelques divinités gréco-romaines telles que :

  • Apollon, le dieu de la beauté masculine et de la lumière dans la mythologie grecque ;
  • Hygée, la déesse de la santé, de la propreté et de l’hygiène dans la mythologie grecque.

Toujours d’après le ministère de la Culture italienne, ces œuvres ont été édifiées à l’époque étrusque avant d’être perfectionnées par les Romains. La majorité des statues remontent à la période comprise entre le 2e siècle avant J.-C. et le 1er siècle après J.-C. C’était une ère de “grande mutation de la Toscane antique”, qui est passée de la suprématie étrusque à la domination romaine. Dans son communiqué, le ministère de la Culture italien a également rajouté qu’il s’agit d’une époque de “grands troubles” et d'”osmose culturelle”. Néanmoins, le sanctuaire des Grands Bains de San Casciano constituait à l’époque un “havre de paix multiculturels et multilingues, entouré d’instabilité politique et de guerre”.

Les statues ont été découvertes à San Casciano dei Bagni, une ville au sommet d’une colline dans la province de Sienne près de Rome. Pour rappel, la fouille des ruines boueuses de l’ancien bain public a débuté en 2019.

Une autre trouvaille archéologique majeure, un demi-siècle après la dernière

Ces fouilles archéologiques menées depuis plus de 3 ans n’ont donc pas été vaines puisqu’elles ont permis de découvrir ces œuvres. Effectivement, il s’agit de l’une des trouvailles de sculptures de bronze les plus significatives dans l’histoire de la Méditerranée ancienne. C’est en tout cas l’avis de Massimo Osanna, le directeur général des musées d’État italiens. Il a rajouté que cette trouvaille est aussi la plus importante depuis les bronzes de Riace. Ce sont deux gigantesques sculptures d’anciens guerriers grecs datant du 5e siècle avant J.-C. qui ont été retrouvées dans la mer, au sud de l’Italie en 1972. Cela fait donc un demi-siècle qu’une trouvaille archéologique de ce genre ne s’est pas produite en Italie.

Au moment de déterrer ces statues, les archéologues ont aussi remarqué qu’elles étaient toutes recouvertes de plusieurs centaines de pièces de bronze, d’argent et même d’or. Elles ont ensuite été comptabilisées à près de 6 000.

Statues-de-bronze-avec-des-inscriptions-en-etrusque

Selon le spécialiste, les eaux chaudes et boueuses, qui symbolisent la ville de San Casciano dei Bagni, ont joué un rôle prépondérant dans la conservation de ces oeuvres. D’ailleurs, les statues et les pièces découvertes ont été préservées si bien qu’on peut toujours voir dessus les inscriptions en étrusque et en latin.

Sur certaines pièces, on peut même lire les noms de plusieurs puissantes familles étrusques, ce qui suggère que ces statues et ces pièces appartenaient à une colonie d’élites de l’époque.

Pour terminer, le pilote du projet a déclaré que ce site, situé dans la région de Toscane, est une mine d’or pour l’archéologie. En effet, il estime que ce site abrite la plus importante réserve de statues en bronze de l’époque étrusque et romaine jamais découverte en Italie antique. C’est du jamais vu, d’autant que jusque-là, ce sont surtout des sculptures en terre cuite que l’on sait de l’histoire de cette époque.

Des œuvres toutes trouvées pour le nouveau musée

En marge de la découverte historique de ces monuments archéologiques en bronze, le ministère italien de la Culture n’a pas hésité à dévoiler son projet de nouveau musée. Celui-ci sera construit dans la ville de San Casciano dei Bagni. Ces statues seront donc exposées principalement dans ce futur nouveau musée, qui sera complété par un parc archéologique.

En attendant, les statues ont effectué un petit voyage dans un laboratoire de restauration à Grosseto, une ville située non loin de San Casciano. Une fois qu’ils seront entièrement restaurés, ces œuvres seront exposées à la vue du public, dans le nouveau musée de la ville, à proximité de Florence.

Durant leur restauration, les 24 statues de bronze feront l’objet d’un examen très approfondi de la part de plus de 60 experts venus du monde entier. Cela permettra peut-être d’en savoir davantage sur la transition entre la fin de la civilisation étrusque et le début de l’expansion de l’Empire romain.