Obtention d’un prêt personnel avec le Revenu de Solidarité Active

Accueil Administration Obtention d'un prêt personnel avec le Revenu de Solidarité Active

Il faut le reconnaitre, lorsque l’emprunteur est considéré comme étant un profil à risque, les institutions financières comme une banque ou un organisme financier de microcrédit hésitent à vous accorder un prêt. En évaluant vos revenus mensuels comme étant trop faibles, les banques et les établissements prêteurs préfèrent s’abstenir pour valider votre demande de prêts.

En revanche, l’obtention d’un prêt personnel avec le Revenu de Solidarité Active (ou le RSA) peut offrir aux ménages les plus vulnérables une possibilité d’accéder à des prêts à court terme. Il est très important pour les ménages qui bénéficient du Revenu Solidarité Active de comprendre en quoi consiste le prêt personnel et comment il est possible de s’en servir. Mettons la lumière sur ce qu’est réellement le prêt personnel avec le Revenu Solidarité Active, avant de se focaliser sur son fonctionnement, ainsi que les différentes options qui s’offrent à vous.

Le prêt personnel avec le Revenu Solidarité Active : ce qu’il faut savoir

Pour comprendre ce qu’est un prêt personnel avec le Revenu Solidarité Active ou le RSA, il faut d’abord connaître ce qu’est un RSA. Le Revenu Solidarité Active est un revenu mensuel versé par l’État pour aider les ménages ou les personnes sans emploi à couvrir leurs dépenses essentielles.

Pour ce qui est du prêt personnel avec le RSA, c’est un prêt à court terme qui peut être utilisé pour couvrir les dépenses imprévues ou les dépenses liées à l’accès au crédit. Ainsi, le prêt personnel avec le RSA est un prêt personnel destiné aux ménages qui bénéficient du Revenu de Solidarité Active (RSA) et qui ont une difficulté financière passagère.

Dans certains cas, l’obtention d’un crédit devient compliquée pour les personnes qui bénéficient d’un RSA. Aussi, pour les aiguiller à trouver la formule de crédit qui leur convient, certaines institutions bancaires proposent un système de microcrédit ou d’autres solutions de financement, telles que :

  • Le prêt d’honneur de la CAF (pour financer un projet immobilier) et le crédit immédiat qui ne nécessitent aucun justificatif ;
  • Le crédit d’accession sociale et le crédit renouvelable ;
  • Le microcrédit social ;
  • Le prêt avec les garanties d’une personne ;
  • Les aides de Pôle emploi et le recours à un co-emprunteur.

Prêt personnel avec le RSA : les démarches à suivre

comptable fait des calculs et analyses avec une calculatrice

Comme dans toute demande de prêt, l’emprunteur est tenu de fournir quelques documents :

  • Pour obtenir un prêt personnel avec le RSA, vous devez d’abord remplir une demande de prêt auprès d’une institution de financement ;
  • Vous devrez fournir un dossier relatif à votre situation financière et à votre identité.

Il est important de noter que les conditions d’obtention d’un prêt personnel avec le RSA peuvent varier selon les banques ou les autres organismes.

Une fois que la demande de prêt des bénéficiaires du crédit a été acceptée, un document ou une preuve attestant leur statut de bénéficiaire du RSA doit obligatoirement être déposé à la banque. Une fois que le statut de bénéficiaire du RSA est vérifié, leur demande de prêt sera examinée par l’organisme financier. La vérification est essentielle, car elle déterminera le montant du prêt, le taux d’intérêt porté sur le crédit et la durée de remboursement du crédit auprès de l’établissement bancaire.

Prêt personnel avec le RSA : peser le pour et le contre

Les avantages du prêt personnel avec le RSA sont nombreux. Les principaux avantages de ce type de prêt sont les suivants :

  • Accès rapide au crédit : les demandes de prêt sont généralement traitées rapidement et le montant du prêt peut être versé en quelques jours ;
  • Taux d’intérêt compétitifs : les taux d’intérêt des prêts personnels avec le RSA sont généralement très compétitifs et peuvent être inférieurs aux taux d’intérêt des autres prêts à court terme ;
  • Aucune garantie nécessaire : les prêts personnels avec le RSA ne nécessitent pas de garanties, ce qui signifie que les ménages qui bénéficient du RSA n’ont pas à s’inquiéter sur la constitution de documents supplémentaires.

Le RSA, pris en charge par la CAF, concerne exclusivement les personnes et les foyers en situation précaire, sans emploi et n’ayant qu’une seule source de revenus. En souscrivant à une demande de crédit au RSA, cela signifie que vous courez le risque de vous retrouver en difficulté financière et d’arriver à un stade où vous ne pourrez plus rembourser votre crédit. En solution, il vous faudra trouver un emploi rapidement ou mettre en place un projet.

Les banques sont réticentes quand il s’agit d’accorder un crédit personnel au RSA, car ces institutions financières considèrent que le RSA n’est pas un revenu fixe.

Enfin, sachez que des solutions alternatives existent comme la CAF ou la Caisse d’allocations familiales et le microcrédit social soutenu par l’État. Il y a également d’autres organismes de financement comme le Crédit Mutuel, la Banque Postale, le Crédit Agricole, le Crédit Municipal et le Crédit Coopératif.

Demander un crédit personnel en étant un RSA augmente les risques de surendettement.