Comment réaliser un puisard pour les eaux pluviales ?

Accueil Jardinage Comment réaliser un puisard pour les eaux pluviales ?

Il existe de nombreuses façons de collecter de l’eau de pluie… Qu’il s’agisse de collecteurs ou de bacs reliés directement aux gouttières, ces derniers sont pratiques pour réaliser quelques économies lorsqu’on travaille dans le jardin. Les eaux de pluie stagnent et peuvent nuire à votre terrain, voire aux bâtiments environnants. C’est pourquoi, dans ce genre de situation, il est important d’installer un puisard. Comment procéder pour obtenir un résultat satisfaisant ? C’est ce que nous allons voir ensemble aujourd’hui !

Comment réaliser un puisard eaux pluviales ?

Avant de rentrer dans les techniques qui existent pour installer un puisard, voyons d’abord ce qu’est cet accessoire. De la même manière qu’un puits traditionnel, le puisard est un trou creusé, avec des pierres dans le fond pour récolter l’eau de pluie si les égouts ne sont pas présents dans votre terrain. Aussi appelé « buse », il est moins profond que son cousin, puisqu’il faut creuser sur une cinquantaine de centimètres de fond, et est grand d’un mètre de diamètre.

Maintenant que le tour du propriétaire est réalisé, à vous de choisir le matériau qui va constituer votre puisard ! Généralement bâti en béton, en acier ou en PVC, il peut se poser sur un sol argileux, en pente, voire sur un terrain proche d’un ruisseau. Dernier détail, avant de passer à la réalisation, vous pouvez choisir de l’installer verticalement (plus efficace pour drainer) ou de façon inclinée. Maintenant que vous êtes au courant, il est temps de vous retrousser les manches, et de vous atteler à la pose de votre puisard ! Pour cela, définissez l’endroit où il sera installé après avoir réalisé un diagnostic dans votre jardin.

comment réaliser un puisard eaux pluviales

Quelques conseils pour la pose d’un puisard réussie

Suite à ce diagnostic, vous devrez également retenir que votre puisard ne doit pas être posé trop proche des arbres, et des habitations, en comptant la vôtre ! Une fois ces quelques précautions prises, il ne vous reste plus qu’à lancer les travaux !

Commencez par effectuer un trou de 2 mètres de profondeur, et de 2 mètres de largeur. Il faudra ensuite tapisser le fond de grosses pierres… Vous pourrez combler les espaces avec du sable et des cailloux notamment. Cette étape est importante, car elle va permettre par la suite d’installer la buse. Une fois posée et sans risque de bouger, remplissez à nouveau de graviers et de grosses pierres. Avant de refermer votre puisard, installez une grille qui va empêcher les gros déchets de nuire aux futurs écoulements.

Il ne vous reste plus qu’à attendre que la pluie fasse son entrée pour vérifier votre installation. Car en plus d’être facile d’installation, c’est une solution peu coûteuse qui va vous permettre de vous retrouver rapidement inondé. Attention toutefois à ce que votre puisard respecte les règles définies par le Service Public d’Assainissement Non Collectif. En cas de doute, des professionnels spécialisés dans l’installation de ce dispositif sauront vous renseigner sur les différentes réglementations déjà en vigueur.